Dépendance Affective: L’histoire De Marguerite

Cet article est un extrait de la formation en ligne ‘Les Secrets De l’Autonomie Affective‘. Une formation complète qui vous montre pas à pas comment vaincre de la dépendance affective et atteindre l’Autonomie Affective.

Un samedi matin de mai 2006, à Toronto.

Habillée en jeans, chemise et bottines, Marguerite entre dans un supermarché dans lequel elle n’a pas mis les pieds depuis fort longtemps. Ce jour-là, elle vient y faire quelques petites courses. Elle prend une bouteille de lait, des céréales, une salade de fruits, et se dirige vers la caisse. Sur son chemin, elle rencontre le regard langoureux d’un homme aux cheveux châtains, grand, à la peau mate. Il s’appelle Michel. Michel tombe tout de suite sous le charme de Marguerite et la couvre de compliments qui lui ont fait plaisir… d’autant qu’elle doutait beaucoup de son propre charme.

Puis, commença l’histoire d’amour de Marguerite et Michel. Ce fut la passion, le bonheur idyllique total. Marguerite aimait Michel à la folie, d’un amour débordant, et vivait les événements à 200%. TOUT POUR MICHEL: elle s’était oubliée, avait enterré ses projets et s’éloignait de plus en plus de ses amis et de sa famille. Ils ont connu de beaux moments ensemble, mais avec le temps, l’amour de Michel pour Marguerite a diminué, les moments de tristesse commençaient à prendre de l’ampleur, tandis que les instants de plaisir et de bonheur se faisaient rares.

Paniqué du détachement de Michel à son égard et étant toujours très amoureuse de lui, Marguerite commença à se donner encore plus à fond dans la relation et faisait bourde sur bourde. Elle s’est montrée « collante » du point de vue de Michel. Elle le harcelait de questions, le surveillait et n’arrêtait pas de lui demander: «Michel, est-ce que tu m’aimes ?»

Finalement, en août 2006, Michel en a eu assez et a quitté Marguerite. Marguerite ne pouvait pas imaginer sa vie sans Michel. Cette rupture amoureuse l’a anéantie. Elle était déconnectée, complètement éteinte. Elle ne mangeait plus, maigrissait, pleurait tout le temps. Elle a utilisé tous les moyens possibles pour faire revenir Michel et reconquérir son amour (courriels, coups de téléphone, SMS, rituels, promesses de faire encore mieux, TOUT). Et au bout du compte, à force de s’enfoncer dans le désespoir en écoutant des chansons tristes pendant des heures, elle a commis une tentative de suicide.

Des histoires comme celles-là sont courantes.

Qu’est-ce qui explique que Marguerite se soit retrouvée dans un tel état ?

On peut bien sûr faire des reproches à Michel. Mais si on lui met tout sur le dos, impossible de trouver une solution puissante au problème de Marguerite. La vraie cause de ce qui arrive à Marguerite, la voici: MARGUERITE NE S’EST JAMAIS AIMÉE; elle a une mauvaise opinion d’elle-même. C’est pourquoi, le jour où un homme s’intéresse à elle, la couvre de flatteries, de compliments, de cadeaux… elle succombe complètement.

Et lorsque Michel décide de quitter Marguerite, c’est comme si, brusquement, il lui arrachait cette image d’une personne belle et aimée – qu’il lui avait délibérément ou non donnée – pour lui en coller une autre: celle d’une personne nulle, inintéressante, moche, collante, etc. Ce changement brusque, c’est comme si elle recevait un obus en pleine poitrine. Michel a donc un tel pouvoir sur elle, qu’il peut, par son comportement et ses discours, la rendre heureuse ou malheureuse. Il est son idole, sa raison de vivre, son dieu vivant… S’il l’aime, elle est sur un nuage; s’il ne l’aime pas, elle tombe dans les méandres de l’enfer.
C’est la dépendance affective.

Dans cette histoire, le fond du problème, c’est l’image que Marguerite a d’elle-même. Elle doit apprendre à s’aimer et être convaincue que la personne la plus extraordinaire à ses yeux, c’estELLE-MÊME et non Michel ! C’est en développant seulement cette habileté qu’elle pourra se sentir affectivement autonome; qu’elle ressentira que son bonheur propre dépend d’elle-même et qu’elle sera heureuse avec ou sans Michel.

Si, comme Marguerite, vous entretenez ce genre de relation avec un proche (ami, conjoint(e), parent ou collègue de travail) il est temps pour vous de reprendre le contrôle de votre vie. Je vous montre comment.

Une réflexion sur « Dépendance Affective: L’histoire De Marguerite »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *