Le Jeu De La Psychologie Positive

«La compréhension est la première étape de
l’acception et seule l’acceptation vous mènera vers la guérison.»

(Joanne Kathleen Rowling)

On s’entend que changer d’amoureux tous les trois mois n’est pas normal! Oublier sa vie, pour un homme ou pour une femme, n’est pas normal non plus. Vous êtes d’accord avec moi, n’est-ce pas ? 🙂

Prendre conscience de sa dépendance affective et l’accepter, est la toute première étape pour s’en sortir. Il est impossible d’y parvenir tant qu’on nie le problème. Le simple fait d’accepter l’existence du problème est un très bon premier pas. Vous devez donc, dans un premier temps, tracer le portrait fidèle de vos comportements et de vos sentiments, afin d’analyser, par la suite, leurs effets négatifs. Ensuite, gardez une ATTITUDE MENTALE POSITIVE. Ne vous sentez pas mal de vous sentir mal. Arrêtez de jouer à la victime. Arrêtez de vous plaindre. Cela ne favorise en rien la résolution du problème.

Les phrases:

« je ne peux pas »,
« c’est plus fort que moi »
« je n’y arriverez jamais »

doivent disparaître de votre vocabulaire. Remplacez-les par:

« C’est FACILE et je PEUX »

Peu importe la vérité de votre histoire, sachez qu’il y a une autre voie, une autre issue. Et vous êtes probablement désespéré de ne pas avoir encore trouvé la voie. Lorsque vous regardez ce que vous êtes, à cet instant précis, lorsque vous voyez votre mal-être, lorsque vous voyez les autres heureux et vous, délaissé, dites-vous que vous avez quelque chose de plus que les autres n’ont pas : c’est la force et l’énergie d’avoir vécu. Malgré toutes vos difficultés, toutes vos peurs, toutes vos angoisses… VOUS ÊTES TOUJOURS DEBOUT. VOUS ÊTES DONC FORT OU FORTE, et c’est cette même force que vous allez utiliser maintenant pour vous en sortir, c’est cette même force que vous allez dompter pour vous créer un monde personnel où vous vous aimez, où vous vous suffisez vous-même et où vous vivrez en paix avec vous-même.

À partir de maintenant et pour toujours, à chaque fois que vous ferez face à une difficulté, ne vous lamentez pas, ne baissez pas les bras, mais soyez excité. Ne voyez pas cette difficulté comme une montagne mais voyez-vous, VOUS, comme une montagne face à cette difficulté. Essayez de transformer cette difficulté en opportunité. Prenez-le comme un défi, un jeu.

Du temps où j’étais le « roi » de la dépendance affective et que j’entamais le travail sur moi afin de devenir une personne affectivement autonome, je m’imaginais en train de jouer à un jeu d’échec. Sauf que dans ce jeu, il était évident, pour moi, que j’allais gagner. Chaque mois, chaque semaine, chaque jour qui passait m’approchait encore et encore de cette réussite. Il m’arrivait parfois de faire des erreurs, des bourdes énormes (comme faire une déclaration d’amour à une première rencontre) mais ce n’est pas grave : j’apprenais de ces erreurs.
À cette époque de ma vie, je tenais un journal personnel qui traitait uniquement de ma dépendance. À la première page de ce journal, j’avais écrit, en grosses lettres et au feutre bleu, l’expression positive: « En Route Pour l’Autonomie Affective ». Presque chaque soir, avant de m’endormir, j’écrivais quelques lignes dans mon journal personnel: parfois des phrases positives, parfois mes pensées, parfois une analyse positive de mes comportements et de mes bourdes.

Ce que je veux vous faire comprendre, c’est qu’en plus de cette volonté que vous avez certainement déjà, la positivité doit s’y ajouter. Vous n’avez pas toujours un pouvoir sur les événements mais, dans tous les cas, vous pouvez choisir une attitude face à cet événement. Vous pouvez vous lamenter, vous apitoyer sur votre sort, sur vos douleurs, sur vos angoisses… Mais vous pouvez aussi choisir d’avoir une ATTITUDE POSITIVE. Une attitude positive face à la dépendance affective accélérera inéluctablement la réalisation de cette autonomie affective que vous voulez atteindre.

À partir de maintenant et pour toujours à chaque fois que vous serez face à une difficulté, ne vous lamentez pas, ne baissez pas les bras mais soyez excité. Ne voyez pas cette difficulté comme une montagne mais voyez-vous VOUS comme une montagne face à cette difficulté. Essayez de transformer cette difficulté en opportunité. Prenez-le comme un défi, un jeu.

Lisez également:

2 thoughts on “Le Jeu De La Psychologie Positive”

Les commentaires sont fermés.